Le prélèvement à la source finalement maintenu

Le prélèvement à la source finalement maintenu

Après plusieurs jours d’hésitation, le Premier Ministre Edouard PHILIPPE l’a annoncé officiellement mardi 4 septembre 2019, le prélèvement à la source est bien maintenu et sa mise en place sera donc effective comme prévu, à partir du 1er janvier 2019.

Cela fait déjà plusieurs mois que le sujet du prélèvement à la source occupe ou préoccupe les 38 millions de foyers fiscaux concernés.

En effet, cette question controversée a déjà été discutée par de nombreux gouvernements par le passé mais c’est sous la présidence de François Hollande qu’elle a finalement été adoptée.

Et fin 2017, Emmanuel MACRON a confirmé la mise en œuvre de cette réforme fiscale de grande ampleur mais a préféré la décaler à 2019.

Aujourd’hui nous savons tous qu’au 1er janvier 2019, le prélèvement de l’impôt sur le revenu se fera directement sur nos salaires ou pensions.

Nous savons aussi que le sujet polémique de sa mise en place sur le plan pratique a mobilisé et continue de mobiliser de nombreuses ressources techniques, humaines et financières.

Le gouvernement, avec Gérald DARMANIN en tête, s’est par ailleurs toujours montré rassurant quant à la solidité de son dispositif, et ne ménage pas sa peine pour rassurer les Français avec une campagne de communication à plusieurs millions d’euros (spots publicitaires à la télévision et sur internet, lettre envoyée aux contribuables …).

Alors lorsque le Chef de l’Etat remet en cause la mise en place du prélèvement à la source et commence à émettre des doutes en déclarant vouloir « des réponses précises » sur d’éventuels bugs que pourraient engendrer l’application de la réforme, cela a eu de quoi relancer sérieusement la controverse.

Finalement, après tous les investissements de l’état pour l’application du prélèvement à la source, il ne sera pas fait machine arrière, la décision du maintien de l’entrée en vigueur de ce dispositif a été prise lors d’une réunion organisée le 4 septembre dernier entre Emmanuel MACRON, Edouard PHILIPPE et Gérald DARMANIN ;

Le premier Ministre dit avoir, à l’issue de cette rencontre, obtenu « les garanties que cette réforme sera mise en œuvre dans les bonnes conditions ».

Quelques adaptations sont donc à prévoir et malgré les cafouillages de la fin d’été, vous devriez bien janvier en 2019 recevoir votre premier salaire (ou pension) net d’impôt.

Pourquoi la réforme ?

Cette réforme permet d’effacer le décalage d’une année entre la perception des revenues et leur imposition. L’impôt s’adapte plus vite notamment pour celles et ceux qui connaissent des changements de situations financières ou familiales. Cette pratique existe déjà dans de nombreux autres pays.

Ce qui ne change pas !

Les règles du calcul de l’impôt ne changeront pas. Le montant dû au titre d’une année restera le même.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *